Lancement de la seconde phase de forage a Hanlé

L’Office Djiboutienne pour le Développement de l’Energie Géothermique (ODDEG) a procédé dimanche dernier dans la localité de Hanlé, dans la région de Dikhil, au lancement de la deuxième phase du lancement du programme de forage de Hanlé-Garabayis, financé par l’Agence Internationale de Coopération Japonaise (JICA) et du gouvernement de Djibouti.

Crucial dans la réalisation d’une électricité, conçue grâce à l’énergie géothermique, cette seconde phase du programme de forage demeure sans aucun doute un pas décisif vers la concrétisation d’un dessein ambitieux qu’est l’autonomisation de notre énergie. Accompagnés de plusieurs cadres de l’Office pour le Développement de l’Energie Géothermique dont le Chef de Projet, le directeur général de l’ODDEG, Dr Kayad Moussa, s’est rendu dans la matinée de dimanche dernier dans la localité de Hanlé- Garabayis, une localité située à plusieurs kilomètres du chef lieu de la région de Dikhil. L’objectif de cette visite était double et s’inscrit dans le cadre du politique du gouvernement Djiboutien, qui est de devenir le premier pays africain à utiliser 100% d’énergie verte à l’horizon 2035.

Un dessein ambitieux et à portée de main dans la mesure où notre pays possède tous les potentiels en matière d’énergie renouvelable

Dans son allocution, lors de la réunion avec le Sous-préfet de Yoboki et tous les Okals de la région le Directeur General de l’ODDEG a fait savoir à ses auditeurs, l’importance du Projet pour la République de Djibouti en général mais surtout à la région et la sous-région par sa création d’emplois Direct et indirect, estimés à plus de 80 personnes.

Parallèlement, le directeur a annoncé aux représentants des sociétés locales, leurs participations direct ou indirect aux différents marchés de ce programme selon leurs capacités et leurs savoir-faire malgré que le domaine d’explorations géothermique soit assez pointu. Comme planifié dans la stratégie l’ODDEG, la formation des cadres locaux et surtout l’implication des entreprises de la place dans ce projet est une priorité pour l’ODDEG. Le travail accomplis à ce jour sur la formation des cadres locaux de l’ODDEG est un exemple concret de ce succès.

Un certain nombre des docteurs, d’ingénieures et techniciens ont été formés dans les différentes disciplines de la géothermie en moins de quatre,

(4), ans (Géologues, Géophysiciens, géochimistes, ingénieures et techniciens en forages, juristes…etc, sans oublier les personnes administratifs), l’ODDEG est passé de 10 plus 120 personnes en moins de 4 ans.

Le Directeur a rajouté, que ceci n’a été possible sans le soutien du Gouvernement de Djibouti en la personne du Président de la République qui apporte en permanence son soutien indéfectible afin que Djibouti puisse profiter pleinement de cette énergie, seulel et unique énergie de base identifiée à ce jour en République de Djibouti.

Derrière ses reliefs montagneux et son paysage fascinant, la localité de hanlé- Garabayis sort du sentier battu par la singularité de son décor.

A part ce décor fascinant, la localité de Hanlé-Garabayis possède un sous-sol où bouillonnent des nappes d’eau chaude, auquel l’ODDEG entend extraire de l’énergie suffisante dans l’optique d’en fabriquer une électricité.

Le projet vise la réalisation de deux puits d’exploration afin de valider le potentiel géothermique estimé à 36 MW. Il est indéniable qu’avec l’entame de cette seconde phase de forage, les habitants auront une chance inouïe d’avoir des opportunités de travail.

Par ailleurs, le directeur de l’ODDEG s’est engagé à la construction d’un réservoir d’eau en vue d’une irrigation agro pastoral dans cette même localité.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Plus d'articles

Le Projet de Forage Nord-Ouest Assal

  Une Avancée Majeure pour le Développement Régional” Dans le cadre du programme de développement de l’énergie géothermique situé au