Le Directeur Général de l’ODDEG reçoit une délégation de Forstescue Future Industries (FFI).

Dans le cadre de la politique du gouvernement visant à encourager les investissements étrangers durables dans le secteur des énergies renouvelables et des projets industriels verts, le Directeur Général de l’Office de Développement de l’Energie géothermique (ODDEG), Dr Kayad Moussa, a reçu lundi 31 mai et mardi 1er juin 2021, une délégation de Forstescue Future Industries(FFI), une grande société australienne, leader mondial, du secteur des ressources et d’énergies renouvelables.
Les discussions entre le Directeur général de l’ODDEG, qui était entouré de ses proches collaborateurs, et les membres de la délégation de Forstescue Future Industries(FFI) ont porté sur le potentiel qu’offre notre pays en matière d’industries vertes, notamment à travers les ressources renouvelables solaires, éoliennes et géothermiques pour produire de l’hydrogène vert et l’ammoniac vert.

Ce fut l’occasion pour le Directeur Général de l’ODDEG de présenter l’état d’avancement des différents projets géothermiques en cours d’exploration et d’exploitation depuis 2016 sur les sites d’Arta, de Galla-le-Coma, de Hanlé Garabayis, de Pk 20 Ambado et du Nord-Ghoubbet. Ces différents projets sont, notons-le, financés par le gouvernement djiboutien avec l’appui de plusieurs partenaires internationaux dont le Fonds de développement du Koweït (KDF) qui a octroyé un fond pour la réalisation du projet géothermique de Gale-Le-Koma. Pour ce qui est du projet Hanlé Garabayis de Dikhil, il est reparti en deux phases. La première, qui sera financée par le gouvernement Japonais, notamment à travers son agence de développement JICA, consiste à réaliser des forages d’eau, des forages géothermiques ainsi que des travaux de tests. Le gouvernement Djiboutien, à travers l’ODDEG, financera, quant à lui, la seconde phase de ce projet, c’est-à-dire les travaux d’infrastructure.

Concernant le projet de Pk20 Ambado, il est entièrement financé sur fond propre de l’ODDEG, tandis que celui d’Arta, lui, sera réalisé grâce à un financement à hauteur de 80% du GRMF (GEOTHERMAL RISK MITIGATION FACILITY). Le gouvernement djiboutien assurera 20% du financement du projet géothermique d’Arta.

L’ODDEG intensifie ses liens de partenariat avec des sociétés de renommée internationale afin de développer les capacités de production d’énergie verte afin de permettre à notre pays de satisfaire entièrement sa demande de pointe, atténuer sa dépendance énergétique et à réduire de significatif les coûts de production de l’électricité.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Plus d'articles

Le Projet de Forage Nord-Ouest Assal

  Une Avancée Majeure pour le Développement Régional” Dans le cadre du programme de développement de l’énergie géothermique situé au