L’Inauguration des nouveaux Laboratoires du département géosciences de l’Office Djiboutien de Développement de l’Energie Géothermique

 

Le Secrétaire Général du Gouvernement, Monsieur Almis Mohamed Abdillahi a procédé ce jeudi dernier   à l’inauguration des nouveaux laboratoires de géologie, de géochimie et de géophysique de l’Office Djiboutien de Développement de l’Énergie Géothermique (ODDEG) à PK20. Cette cérémonie d’inauguration des nouveaux laboratoires scientifiques de l’ODDEG a vu la participation des chancelleries des pays qui contribuent au programme d’exploration géothermique national, à savoir l’Ambassadeur du Japon M. Otuka Umio, le directeur général de l’ODDEG Dr. Kayad Moussa Ahmed, des représentants des agences internationales partenaires à l’ODDEG telles que le directeur de la  JICA M. Kaneda Masayuki et l’USAID, le directeur général d’EXIM BANK M. Jacky Kayiteshonga,  le conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France  M. Stéphane Gallet a également participé à cet événement.

Ces laboratoires sont dotés d’équipements scientifiques à la pointe de la technologie pour la collecte et l’analyse des données géosciences.  Les trois unités inaugurées aujourd’hui constituent l’épine dorsale du programme de recherche de la géothermie de Djibouti et marquent définitivement l’indépendance de l’ODDEG vis-à-vis des laboratoires à l’étranger. Désormais, toutes les données géosciences collectées dans le cadre du programme géothermique vont être analysées et interprétées au sein de l’ODDEG.

L’Ambassadeur du Japon M. Otuka Umio a salué l’effort déployé par le gouvernement Djiboutien pour la réalisation de cet objectif et également le choix en termes de source d’énergie à explorer. Tout comme l’énergie solaire et éolienne, le potentiel de l’énergie géothermique est considérable dans ce pays, mais la recherche dans ce domaine n’est pas sans difficulté sur le plan technique.

En poursuivant son discours, l’ambassadeur du japon a rappelé que la JICA offre également de diverses occasions de formation au japon aux experts de l’ODDEG afin qu’ils puissent acquérir des compétences et un savoir-faire japonais. Certains d’entre eux étudient actuellement au Japon pour obtenir un master voire un doctorat à l’université de Kyushu, à l’université de Kumamoto et à l’université d’Akita.

De son côté le Secrétaire Général du Gouvernement, Monsieur Almis Mohamed Abdillahi a rappelé que « l’office Djiboutien de développement de l’énergie géothermique (ODDEG) a été créé en 2014 par le gouvernement de la république de Djibouti dans le cadre de son plan ambitieux de développement des énergies vertes avec un ambitieux objectif d’une transition énergétique afin de passer d’une énergie 100% carboné en 2011 à 100% d’électricité verte au plus tard en 2035. L’ODDEG a désormais la charge du programme de recherche de la géothermie en république de Djibouti.

Depuis sa création, les autorités ont fortement appuyé l’ODDEG à travers l’octroi d’un site, l’acquisition de foreuses pour plus de douze millions de dollars ainsi qu’à travers le recrutement et de formation d’ingénieurs et de techniciens issus de l’université de Djibouti. Le personnel de l’ODDEG a pu bénéficier aussi la formation spécialisée à l’étranger, notamment dans des pays qui sont en pointe dans ce secteur, tel que le Japon, les États-Unis, l’Islande le Kenya et la Turquie et nous ne pouvons que remercier les partenaires qui ont su nous accompagner dans notre programme de renforcement de nos capacités nationales un soutien fort de budget de l’Etat. En faisant le bilan de son exercice entre 2014 et 2023, l’ODDEG peut se vanter que la quasi-totalité de son personnel est désormais formé dans les différentes disciplines de la géothermie, leur permettant ainsi de participer pleinement aux activités du programme géothermique que ce soit dans la phase de préfaisabilité ou la phase de faisabilité » a-t-il souligné.

Dans une brève allocution, le directeur général de l’ODDEG, Dr. Kayad Moussa Ahmed a indiqué  que « l’objectif principal de ces laboratoires est de faciliter l’exploration et la confirmation et de la ressource géothermique, une mission  dans laquelle l’ODDEG a été confié depuis 2014 date de création de cette institution,  aujourd’hui nous avions procéder à la cérémonie de l’ouverture de ces laboratoires et surtout nous avions aussi  présenter la capacité en ressource humaines qui a pu être développé dans les quatre  dernières années tant les différents domaines à savoir  la géothermie, la géologie, la géochimie la géophysique et qui ont tous présenté leurs capacités leurs savoir-faire et effectivement  les différents laboratoires et il a remercié les différents partenaires financiers qui ont pu soutenir cette initiative et c’est une autre  étape qui a été franchi dans l’exploration de la géothermie. En l’occurrence l’ambassadeur du Japon qui a honoré de sa présence et le gouvernement de Djibouti qui ont toujours eu à notre regard un soutien sans faille en l’occurrence le président de la république de Djibouti qui depuis le début de la création de cette institution a soutenu d’arrache-pied tant en soutien morale et financier » a-t-il indiqué en substance.  

Cet évènement marque la fin d’une étape de la stratégie que l’ODDEG s’est fixée dès les premiers mois qui ont suivi sa création (2014). Il faut rappeler que cet Office manquait de tout notamment en termes de personnels qualifiés et d’équipements lors de sa mise en place. Pour combler ce vide, l’ODDEG a commencé à recruter des techniciens et des ingénieurs issus de l’Université de Djibouti (UD). Pour les exploiter, l’ODDEG a mis en place un programme de coopération basé sur la formation de son personnel avec ses partenaires internationaux notamment la JICA, l’USAID et le BGR.

À ce jour la quasi-totalité de son personnel est désormais formée dans les différentes disciplines de la géothermie et participe pleinement aux activités du programme géothermique que ce soit dans la phase de pré-faisabilité ou la phase de faisabilité. Une fois son personnel formé, l’ODDEG passe à l’étape suivante qui consiste à mettre en place des laboratoires scientifiques afin de réduire le temps et le coût des études de pré-faisabilité. C’est dans cette optique que l’ODDEG a pris l’initiative de réhabiliter les anciens locaux du parc agricole de PK20 pour y installer ses laboratoires. Ensuite, elle a commencé à les équiper grâce aux financements des projets d’exploration (Gale-Le-Koma et Hanle-Garabayis) et de l’appui de ses partenaires internationaux tels la JICA, l’USAID et le BGR.

Lors de cette cérémonie d’inauguration des nouveaux laboratoires du département géosciences de l’ODDEG, une séance de remise des certificats aux opérateurs des équipements a été réalisée par le Secrétaire Général du Gouvernement et par les représentants locaux des agences internationales qui collaborent avec l’ODDEG dans son programme de l’exploration géothermique.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Plus d'articles

Le Projet de Forage Nord-Ouest Assal

  Une Avancée Majeure pour le Développement Régional” Dans le cadre du programme de développement de l’énergie géothermique situé au