Assembléé Nationale / MERN : Les élus du peuple s’enquièrent sur les tenants et les aboutissants des programmes géothermiques du pays

Le ministère de l’énergie, chargé des ressources naturelles en collaboration avec l’Assemblée Nationale a organisé le mercredi 24 mai dernier, dans la salle de conférence du siège du parlement djiboutien, un atelier d’information sur les programmes géothermiques de notre pays. Ledit atelier a été l’occasion pour le Directeur Général de l’ODDEG, de sensibiliser les parlementaires sur les tenants et les aboutissants des différents programmes axés dans ce domaine, menés par son institution.
Pour faire part, à nos parlementaires sur l’état d’avancement des travaux de recherche et d’exploration des programmes géothermiques de notre pays, le ministère de l’énergie chargé des ressources naturelles en collaboration avec l’Assemblée Nationale a organisé le mercredi 24 mai passé, dans la salle de conférence, du siège du parlement, un atelier d’information axé dans ce domaine.
L’événement a réuni autour d’une table d’un côté, le président de l’Assemblée Nationale, M. Dileita Mohamed Dileita entouré des parlementaires et de l’autre, le ministre de l’énergie chargé des ressources naturelles, M. Yonis Ali Guedi accompagné du directeur général de l’Office Djiboutien de développement de l’énergie géothermique (ODDEG), Dr. Kayad Moussa Ahmed, du directeur général du CERD, Dr. Jallaludin Mohamed et parmi lesquels le secrétaire général du ministère de l’Energie, Dr Mohamed Kileh Wais, le directeur général adjoint de l’EDD, Aboubaker Guessod et le directeur de l’énergie, Gouled Mohamed.
L’objectif de cet atelier est de sensibiliser les élus sur les questions liées à la géothermie afin qu’ils puissent mieux comprendre les différentes étapes de la géothermie notamment le temps nécessaire et le financement requis.

Dr. Kayad Moussa Ahmed (DG de l’ODDEG), Dr. Jalluddin Mohamed (DG du CERD) et M. Aboubaker Hassan Guessod (DGA de l’EDD) ont tour à tour présenté par le biais d’une projection, l’historique de l’exploration géothermique dans notre pays, les caractéristiques essentielles de l’énergie géothermique, les objectifs poursuivis ainsi que les résultats préliminaires obtenus par l’ODDEG et par l’EDD des travaux de recherche et d’exploration de l’énergie géothermique dans notre pays, plus précisément à Gaala-le-Koma, à Hanlé Garabayis et à Fialé.  

Dans une importante allocution prononcée à cette occasion, le ministre de l’énergie chargé des ressources naturelles, M. Yonis Ali Guedi a d’emblée, mis l’accent sur l’importance d’une énergie abondante et à moindre coût pour le développement socio-économique de notre pays et notamment à l’amélioration des conditions de vie de la population.

Allocution du ministre de l'Energie et des Ressources Naturelles, Mr Yonis Ali Guedi

Le développement de l’énergie géothermique constitue à juste titre l’une des réponses face aux défis énergétiques auxquels notre pays est confronté aujourd’hui» a-t-il dit aux parlementaires avant de donner des précisions sur les potentialités de notre pays dans ce domaine.
«Des nombreuses études menées, seraient susceptibles de produire plus de 5000 Mégawatts d’énergie géothermique sur l’ensemble du territoire national» lance-t-il à l’endroit du président de l’Assemblée Nationale, M. Dileita Mohamed Dileita et des nombreux autres parlementaires assis à ses côtés.
Pour mieux convaincre les élus du peuple, sur ce sujet, le ministre Yonis Ali Guedi a évoqué les nombreux efforts et les moyens financiers et matériels déployés par le gouvernement en collaboration avec les partenaires au développement et les pays amis dans ce domaine. Lesquels ont permis à détecter selon lui la présence d’une ressource géothermique exploitable sur plusieurs sites du territoire à savoir Fialé et Gaala-le-Koma, près du Lac Assal, où à Garabayis et à Hanlé dans la région de Dikhil.
«Il faut savoir que ces résultats préliminaires sont extrêmement décisifs pour la suite, dans la mesure où, cette confirmation de la présence de la ressource géothermique dans notre pays, ouvre ainsi la voie à la construction d’une centrale électrique géothermique à moyen terme» a-t-il plaidé
En ce qui concerne l’ambition du gouvernement djiboutien dans le domaine de l’énergie, elle est double, selon M. Yonis Ali Guedi : «Il s’agit non seulement d’atteindre une production d’énergie 100% renouvelable (100% verte et 100% djiboutienne) mais aussi de parvenir à un taux d’électrification de la population de l’ordre de 100% à l’horizon 2035».
«Le défi est certes grand mais les perspectives en matière énergétique sont prometteuses dans notre pays » a-t-il ajouté avant de faire part aux représentants du peuple, la détermination du gouvernement à poursuivre les efforts «pour l’effectivité de l’exploitation et de la production de l’énergie géothermique dans notre pays».
Tant mieux, dans la mesure où celui-ci contribuera selon le ministre de l’énergie, «à la croissance économique et au développement de notre pays».

Dr Kayad Moussa Ahmed , DG de l'ODDEG , lors de l'atelier d'information des parlementaires sur l'énergie géothermique.

Fin connaisseur du sujet, le Dr. Kayad Moussa Ahmed a profité de l’occasion pour faire un état des lieux des différents projets géothermiques nationaux et présenter notamment les difficultés financières rencontrées.
Les autres scientifiques qui l’ont suivi, ont tour à tour abordé les perspectives prometteuses de l’énergie géothermique à Djibouti et leurs potentialités économiques.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Plus d'articles

Le Projet de Forage Nord-Ouest Assal

  Une Avancée Majeure pour le Développement Régional” Dans le cadre du programme de développement de l’énergie géothermique situé au